Cartes Son - La petite histoire

Après avoir longtemps joué avec une Prodigy 7.1. J'ai cherché une remplaçante à cette carte et je me suis alors rabattu sur l'excellente EMU-1820M.
Si, en terme de fonctionnalité je restais en terrain connu (DirectWire/ASIO), je changeais dans le rapport à la gestion du son. L'EMU faisant office d'un excellent pré-amplificateur.
Toutefois sur cette carte vieillissante, le logiciel accompagnant était limité dans la gestion des changements de fréquences.
De plus la carte ayant été achetée en troisième main, elle a commencé à montrer quelques signes de faiblesse.
La 1820M a donc fait place à une Profire 610M qui est une bonne petite carte audio proposant des fonctions sympathiques et une bonne musicalité
Enfin la Profire a laissé place à une carte RME Fireface UC, la petite de la gamme RME, mais qui présente une excellente musicalité.
L'objectif de ces cartes est d'offrir un niveau de qualité sonore utilisable en studio, il est donc inutile d'envisager une telle carte si on veut l'utiliser pour jouer. De toute façon elles ne supportent généralement pas les API audio spécifiques (EAX et équivalent).

RME Fireface UC

  • Gestion transparente des fréquences (la carte commute automatiquement)
  • Une gestion du volume sur le boitier, pas fondamental mais une bonne sécurité lors des phases initiales de configuration.
  • La possibilité de l'utiliser comme préampli même PC éteint.